Avis séjour Punta Marenco Lodge – Costa Rica

J’ai posté cet avis sur le site Tripadvisor. Ce n’est donc pas un récit de la semaine que j’ai passé là-bas…

L’hôtel ne peut être plus « nature ».
De par sa localisation pour commencer : on y accède après une heure de bateau, par une petite plage au milieu des récifs. Pas de ponton, il faut retirer ses chaussures et sauter à l’eau quand le bateau s’approche assez du rivage.
Sur la plage nous attendaient trois jeunes en maillot de bain qui ont pris nos valises et les ont portées jusqu’au restaurant de l’hôtel. Cela nous a quelque peu surpris nulle part n’était indiqué le nom de l’établissement, et les jeunes n’avaient pas l’air de faire partie du personnel d’un hôtel. Mais nous sommes arrivés à bon port.
Dix minutes de marche sur un sentier à travers la jungle et nous sommes donc arrivés à l’hôtel.

IMG_5495_DxO-300x200

Le principal atout de cet hôtel est donc le fait qu’il soit si éloigné de tout. On se sent vraiment isolés. Par d’internet, de l’électricité seulement quelques heures par jour (pour recharger les batteries de se appareils électroniques il faut le faire au restaurant), eau froide.
La jungle est omniprésente, et les chambres n’ont pas de vitrage : seuls de fin rideaux cachent quelque peu la chambre depuis les jardins. Rien côté balcon, mais personne n’est censé y venir à part éventuellement des singes curieux :-) Mieux vaut ne pas être trop pudique.
La plage n’est qu’à 5 minutes de marche par un petit sentier qui descend dans la jungle, et elle est superbe. Le premier jour nous nous sentions seuls au monde car nous n’y avons rencontré personne. Et le coucher de soleil y est exceptionnel.

IMG_5506_DxO-200x300

Sur le principe tout cela est donc très bien.
Tout est rustique, et cela nous rapproche un peu de la nature.

Le problème ne vient pas de la simplicité des installations, mais plutôt sur leur vétusté et l’entretien des lieux :
On nous donne une chambre, et première mauvaise surprise : les toilettes gardent la trace peu engageante des précédents occupants, qui avaient vraisemblablement mal digéré quelque chose.
Nous demandons donc à ce que le ménage soit fait, et la femme de ménage ne vient que le soir (nous étions arrivés le matin). Comme si de rien n’était…
Le lendemain le ménage n’avait pas du tout été fait de toute la journée. Nous avons encore dû aller réclamer.
Et le jour suivant, le lit n’avait plus de draps et il nous avons dû aller demander qu’ils nous en remettent.

En ajoutant à ces problèmes d’hygiène les points suivants :
– Un seul petit savon pour deux pour quatre jours.
– Des serviettes usées, trouées, et non changées par le ménage quand on le demande (la serviette avait été simplement reposée sur le lavabo, sans même qu’elle soit pliée).
– Une porte du balcon qui ne ferme pas : un soir nous somme rentrés, porte entrouverte et nos affaires avaient été fouillées. Probablement par des singes qui cherchaient à manger. Rien ne manquait donc ils n’avaient pas trouvé quelque chose à leur goût.
– Lors de l’excursion sur l’île del Caño, les masques et tubas pour observer les poissons ne sont jamais nettoyés. Ils sont simplement mis en vrac dans de grands sacs et distribués parmi les touristes au hasard. Sans savoir qui a utilisé le matériel auparavant, nous nous posons tout de même des questions…

Dernier point mais qui n’est pas en rapport avec l’hôtel : l’humidité est très forte et rien ne sèche. Le problème est qu’en général ce n’est pas un point très gênant, mais là avec une mauvaise hygiène cela multiplie l’inconfort.

Le personnel est très jeune : environ 25 ans de moyenne d’âge à mon avis.
Ce n’est pas un mal en soit, mais c’était un peu étrange de ne voir que des jeunes pour gérer entièrement l’établissement.
Les guides portent les valises, font les visites et servent les repas le soir.
Ils étaient très sympathiques mais certains manquaient tout de même de professionnalisme, et un autre exemple

Pour finir, des gens nous avaient fortement conseillé de faire très attention aux vols dans cet hôtel, j’étais devenu un peu paranoïaque. Je ne me suis rien fait voler, mais j’avais pris toutes les mesures possibles.

Je ne peux donc conseiller cet hôtel malgré son emplacement idéal : cadre magnifique au cœur de la jungle, proximité du parc Corcovado et de l’île del Caño.
Les problèmes d’hygiène et de mauvais entretien sont trop présents pour vraiment se faire oublier.
Nous nous sommes bien adaptés à tout cela, mais ce type de prestations ne conviendront pas du tout à la plupart des personnes un tant soit peu exigeantes

Comments are closed.